Home

Retour

Sensima: vers une connaissance plus pointue des aménagements hydroélectriques

But

Développer un système de haute technologie permettant l’inspection des parties métalliques des aménagements hydroélectriques



Partenaires

CSEM, Hydro Exploitation, Sensima Inspection, Fondation The Ark



Les ouvrages hydroélectriques ont une durée de vie particulièrement longue. Il s’agit d’un défi pour l’inspection des installations techniques, et plus particulièrement pour la détection des problèmes ou de l’usure prématurée des matériaux.

Un projet a été lancé en 2011 sous l’égide de la Fondation The Ark, en partenariat avec le Centre Suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM /académique), Sensima Inspection et Hydro-Exploitation (PME). Le but était de développer, fiabiliser et commercialiser un système électronique d’inspection des conduites et du matériel immergé (vannes…).

Les clients potentiels sont les exploitants d’aménagements hydroélectriques, qui pourront effectuer facilement des contrôles de conduites forcées et gérer à long terme les éventuels défauts. Mais également les exploitants de plateformes «offshore» d’extraction de gaz et de pétrole.

 

Contenu du projet

Le projet devait permettre de développer le matériel nécessaire à l’inspection des conduites. Financé à hauteur de 50 % par la Fondation The Ark, il a permis le développement de l’appareil de mesure, qui doit répondre à d’importantes contraintes: température, humidité et vibrations. L'instrument, qui se base sur l’inspection par «courant de Foucault», doit être particulièrement robuste mécaniquement et étanche. La technologie doit également pouvoir être utilisée sur différents types de robots d'inspection. Elle permet de localiser d'éventuels défauts, fissuration près des soudures ou corrosion,  ainsi que des modifications structurelles des matériaux dans les conduites, les grilles ou les vannes. Cette technologie permet d’optimiser les opérations de maintenance et offre un complément d’information pour la définition de l’aptitude au service des ouvrages hydroélectriques.

La technologie doit également garantir des mesures de qualité, assurer la conservation des données et le maintien de moyens de comparaison pour pouvoir identifier des dégradations lentes.

 

Résultats concrets

Un prototype d’appareil a été développé en 2012. L’année 2013 doit permettre de consolider les résultats et d’éprouver ce prototype. D’ici fin 2013, une nouvelle entreprise, qui deviendra à n’en pas douter un acteur majeur dans le domaine de l’équipement pour le contrôle non destructif, sera créée en Valais.

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Réservation de salles