Home

Back 17.11.2019

Val de Bagnes, capitale de la gestion de l’eau!

L’espace d’un week-end, la région de Bagnes s’est transformée en capitale de la gestion de l’eau ! Deux manifestations d’envergure sur cette thématique (un hackathon et une conférence) ont été organisées à l’Espace Saint-Marc du Châble, réunissant près de 250 personnes. C’est le projet Aquavision, une solution informatique qui détermine en continu la qualité de l’eau du réseau, qui a remporté la seconde édition du hackathon BlueArk Challenge. La trentaine de développeurs informatiques présents ont travaillé d’arrache-pied sur six défis concrets, rencontrés dans la vie de tous les jours par les professionnels du domaine de l’eau. La conférence Smart Water, qui a eu lieu en ouverture du hackathon, a quant à elle accueilli plus d’une centaine de personnes pour sa première édition. Les deux manifestations ont été organisées par le Pôle d’innovation BlueArk Entremont, ALTIS Groupe et la Fondation The Ark.


« Grâce à ces deux manifestations, les professionnels du domaine de l’eau ont pu s’informer, mais aussi obtenir, avec le hackathon, des prototypes fonctionnels pour leurs défis du quotidien. Pour une région alpine comme la nôtre, il est important de nous positionner sur la gestion de l’eau et de proposer des solutions concrètes aux collectivités publiques », note Joël Di Natale, directeur général d’ALTIS Groupe.


Le week-end a donc débuté vendredi par la conférence Smart Water, qui a accueilli des orateurs de renom comme la prof. Martine Rebetez, experte en climatologie ou encore Laurent Coudercy de l’Agence française de la biodiversité. Les débats ont été riches en enseignements pour la centaine de participants présents. A l’issue de la conférence Smart Water, la 2e édition du hackathon BlueArk Challenge a débuté.


Peter Brabeck-Letmathe membre du jury
Samedi soir, après 28 heures de travail intense, plusieurs prototypes et solutions concrètes ont pu être présentés devant le jury. Parmi eux, le projet Aquavision a remporté les faveurs du jury, au sein duquel figurait notamment Peter Brabeck-Letmathe, ex-CEO de Nestlé. Un chèque de CHF 3'000.- a été remis aux lauréats. Ils obtiennent aussi un accompagnement pour poursuivre le développement du projet. L’équipe d’Aquavision a imaginé une solution qui permet de visualiser en continu la qualité de l’eau du réseau d’eau potable. La solution inclut également un outil d’information à la population.

Flowrark remporte quant à lui le second prix (CHF 1’500.- cash). Ce prototype est à même de  prévoir les débits d’eau dans les barrages, afin d’optimiser les périodes de pompage. Le troisième prix (CHF 500.- cash) revient à Sequana, dont le défi, un peu à l’image de celui de Aquavision, était de connaître en tout temps la qualité de l’eau.

 

Des développeurs de L’Eau de Paris présents au BlueArk Challenge
« Cette manifestation double est une extraordinaire réussite. Nous avons pu montrer aux collectivités publiques et aux professionnels du domaine de l’eau que des solutions de digitalisation concrètes pouvaient être développées », note Guillaume von Roten, coordinateur de la manifestation. « Nous sommes également heureux de constater la portée internationale de ces évènements, avec la présence d’orateurs étrangers, mais surtout à la participation de développeurs issus de l’Eau de Paris, le gestionnaire de l’eau de la capitale française ».

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark