Home

Retour 14.03.2019

Les besoins des clients et la stratégie doivent être à la base d’une bonne culture de l’innovation

Pour mettre en place une culture de l’innovation dans une entreprise, il est essentiel que les structures, les personnes, les processus et les récompenses soient alignés. Il est également essentiel de mettre les besoins des clients à la base des réflexions et éviter que la technologie prenne le dessus. Tel est l’avis d’Yves Karcher, CEO d’InnoExec et ancien vice-président de Logitech. Ce dernier a donné en février dernier une conférence InnoVibes sur ce thème, au BioArk de Monthey.

Lors de son exposé, Yves Karcher est revenu sur l’un des échecs commerciaux de Logitech : le stylo digital. Même si la technologie fonctionnait, cet échec avait différentes causes. En premier lieu, il n’y a pas eu d’exploration systématique sur les raisons de prendre des notes manuscrites ni d’empathie avec les preneurs de notes. « On était sûr que la technologie était révolutionnaire et qu’elle allait s’imposer. Or, chaque personne a différentes utilisations de l’écriture : mémorisation, références futures, esquisses… ». De plus, le modèle d’affaires choisi n’était pas spécifique au stylo digital, mais similaire aux autres produits de la société. Ainsi, le segment ciblé n’était pas déterminé.

Reste que malgré les échecs, il est important d'encourager à essayer. « D’ailleurs, tous les membres de l’équipe du stylo digital ont été replacés au sein de l’entreprise et certains même promus. Ils ont tous appris quelque chose dans cet échec ». Au final, il ne faut pas se focaliser uniquement sur la technologie, mais bien sur les besoins du client, qu’ils soient exprimés ou non.

Il est très important de découvrir ce que les utilisateurs aimeraient accomplir, leurs potentiels gains et les obstacles qu’ils rencontrent dans cette tâche, en les observant dans leur environnement. C’est ce qu’a fait Logitech pour ses télécommandes pour présentations. Des solutions pratiques et techniques ont pu être trouvées, mais en partant d’« Insights » révélés au contact d’utilisateurs potentiels. « Ceux-ci sont souvent non exprimés de prime abord, ce qui rend encore leur récolte délicate. Découvrir ce que les utilisateurs font et pensent, leurs aspirations et leurs maux est primordial et nécessaire avant de chercher des solutions techniques ».
 

Alignement et priorité stratégique
Lors du lancement de l’iPad en 2010, Logitech est d’abord resté passif. Mais le risque de voir diminuer la surface de vente en magasin a été jugé trop important. La crise a ainsi été déclarée, avec une nécessité d’innover avec un clavier pour iPad, et en mettant la priorité sur la vitesse d’exécution... Résultat : le clavier Logitech pour iPad a été développé et commercialisé en une fraction du temps nécessaire pour un clavier pour PC. Cela constituait, en plus du design produit, une innovation dans le design organisationnel : les structures de l’équipe « tablette », le talent des participants mobilisés sur le projet, les incitatifs mis en place et les processus se sont alignés à la stratégie de vitesse d’exécution.

En général, selon la direction stratégique prise (performance, marge ou orientation client), un design organisationnel cohérent et équilibré augmente les chances de succès de la catégorie et crée une culture spécifique à la catégorie.
 

Retrouvez ici la première partie du compte-rendu de la conférence d’Yves Karcher.

 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark