Home

Retour 11.03.2019

La start-up Tauderma et ses extraits de plantes « made in Valais » ont le vent en poupe !

Depuis l’an dernier, la start-up Tauderma, basée au PhytoArk de Sion-Conthey, commercialise un extrait de plante cultivée en Valais, la saxifrage. Celui-ci, qui permet d’atténuer les taches de la peau et les rides, est revendu à des entreprises cosmétiques. L’extrait est déjà présent dans une gamme française de cosmétiques et le sera bientôt aux Etats-Unis et en Asie. Un autre extrait contre l’acné est en développement.  

Tauderma a conclu l’an dernier un partenariat avec un manufacturier de cosmétiques français. « Notre extrait est ainsi sur le marché depuis quelques mois, dans la gamme Lilaroze. Les retours des clients, notamment depuis l’Asie, sont extrêmement positifs », se réjouit Vincent Mutel, fondateur et président de Tauderma.


L’extrait de la plante indigène saxifrage a été développé sur le site technologique du PhytoArk de Sion-Conthey. « Les plantes sont cultivées au-dessus de Liddes sous l’égide de Valplantes. Quant à l’extrait, il est réalisé par Mediplant dans ses installations du PhytoArk ». L’origine locale des plantes, exclusivement valaisannes et cultivées selon la méthode biologique, est très importante pour Tauderma. Malgré l’augmentation de la demande, l’entreprise tient à conserver une production locale et sans produit chimique, de la semence à l’extrait final. « Avec cet extrait bio et local, nous sommes parfaitement dans la demande des consommateurs, qui va vers des cosmétiques plus purs et plus sains. Cela nous donne un gros avantage concurrentiel ».  


Effets très intéressants sur la peau
Pour développer ses extraits, Tauderma suit le principe des développements de produits dans l’industrie pharmaceutique. « Nous avions un objectif, qui était d’atténuer les taches de la peau et diminuer les inflammations. Nous avons cherché une plante qui pouvait correspondre parmi la librairie du PhytoArk ». Rapidement, l’entreprise a localisé la saxifrage. « Cet extrait a montré des effets très intéressants lors des études in vitro, ex vivo et dans les études cliniques ».  


Cette plante permet d’atténuer les taches de vieillesse sans toucher la peau autour. « Cet effet est unique et il ne s’agit pas, comme d’autres produits sur le marché, d’un agent blanchissant ». Il a également un effet sur la fermeté de la peau, et notamment sur le comblement des rides. « Après moins d’un mois d’utilisation, les effets sont notables », précise Vincent Mutel. Enfin, la saxifrage permet de calmer les inflammations dues aux coups de soleil. Fort de ces résultats, la start-up valaisanne a noué des partenariats de distribution en France et aux Etats-Unis. « Nous sommes aussi en discussion avec la Corée du Sud et la Chine, qui est le plus grand marché du monde pour les cosmétiques ».


Nouvel extrait contre l’acné
Actuellement, Tauderma planche sur un nouvel extrait, destiné à combattre l’acné. La phase de développement est en cours. « Les résultats confirment nos attentes. Nous sommes ainsi très optimistes pour le futur. Il y a un énorme potentiel de croissance pour le type d’extraits que nous commercialisons », conclut Vincent Mutel.
 

Crédits photo: Lilaroze et PhytoArk

 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark