Home

Retour 24.04.2020

Covid-19 : Steiger s’est lancée dans la production de masques de protection réutilisables

Les entreprises valaisannes sont décidément très agiles dans la lutte contre le Covid-19. Spécialisée dans la fabrication de machines à tricoter industrielles, la PME Steiger, basée à Vionnaz, s’est désormais lancée dans la fabrication de masques de protection. C’est ce que nous apprend le quotidien Le Nouvelliste dans un récent article. Les masques seront en vente dès le 27 avril prochain.


Depuis le début de la crise, de nombreuses entreprises valaisannes ont adapté leur production pour répondre aux besoins de la population. Steiger, qui commercialise en temps normal des machines destinées à la production de tissus, se lance dans la production de masques réutilisables, un produit très demandé actuellement. C’est une première en septante ans d’existence pour l’entreprise chablaisienne, précise le Nouvelliste.


Steiger n’est de loin pas restée les bras croisés depuis le début de l’épidémie. Elle a ainsi mis à disposition son canal d’approvisionnement privilégié avec son site en Chine pour importer des masques de protection de type FFP1. « Nous mettions ces masques à disposition des services sanitaires, des laboratoires, des pharmacies et des industries de Suisse romande. Mais les difficultés grandissantes pour leur importation ne nous permettent plus de satisfaire les besoins. C’est pourquoi nous avons donc décidé de nous lancer nous-mêmes dans cette production, ici à Vionnaz », explique Pierre-Yves Bonvin, directeur de Steiger. L’entreprise met également à disposition de ses clients, propriétaires de machines, deux programmes de tricot.

 

Production de 1500 masques par semaine
 « Nous avons modifié nos tricoteuses 3D pour trouver notamment l’imperméabilité du masque. Une spécificité qui nous a pris environ deux semaines. Grâce à une innovation technologique, nous sommes capables d’insérer l’élastique sans couture directement pendant le tricotage. Cela nous permet de supprimer une étape de production et d’augmenter le confort. » Actuellement trois machines à tricoter sont dévolues à cette nouvelle production. A la mi-mai, l’entreprise prévoit d’en ajouter quatre supplémentaires, triplant ainsi la fabrication de ces masques textiles grâce au travail en équipe.

 

« Nous avons aujourd’hui une capacité de 1500 masques tricotés par semaine et il faut en moyenne une dizaine de minutes pour produire un exemplaire. Ces masques antibactériens offrent une protection efficace pour soi-même et pour les autres, afin de limiter la contagion. Mais ils ne sont pas destinés aux personnels soignants ou aux malades du Covid-19 », précise encore le directeur.

 

Les masques seront disponibles dès le 27 avril, en vente sur le site de Steiger. La commande minimale est de 50 pièces. Ils seront également vendus à l’unité dans les pharmacies de la région, au prix de 20 francs pièce, précise le Nouvelliste. « Selon les normes AFNOR, les masques doivent être portés quatre heures d’affilée avant d’être lavés à 60 degrés. Nos masques peuvent être lavés 50 fois sans perte de propriété antibactérienne. Ils sont donc écologiques et deux fois plus économiques que les masques jetables vendus actuellement à 1 franc l’unité », conclut Pierre-Yves Bonvin.

 

Source : Article du Nouvelliste, écrit par Isabelle Gay (23.04.2020)

Crédit photo : Steiger

 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Réservation de salles