Home

Back 17.03.2020

Covid-19 : ARVAL s’est lancée dans la production de désinfectant

Les Laboratoires Biologiques ARVAL fabriquent, en temps normal, des cosmétiques pour de grandes marques. Depuis fin février dernier et l’emballement sanitaire autour du coronavirus, la PME basée à Conthey, fabrique une solution hydroalcoolique désinfectante pour les mains. Une belle preuve de réactivité et flexibilité pour cette entreprise valaisanne.

Les solutions hydroalcooliques, en rupture de stock depuis plusieurs semaines, sont utiles pour se prémunir des risques d'infections et de maladie, et tout particulièrement dans le contexte du Covid-19. « Nous utilisons une base d’éthanol (alcool dénaturé à hauteur de 90%) que nous manipulons dans un local ATEX (ATmosphères EXplosives) pour des formulations spécifiques », précise Alexandre Cherix, directeur des Laboratoires Biologiques ARVAL.

L’ouverture de cette nouvelle production, en plus de l’activité cosmétique habituelle, est un signe de soutien en cette période de pénurie. « Nous avons toujours démontré une flexibilité et capacité d’adaptation. Il nous a fallu trois jours pour mettre en place la fabrication de la solution », note Alexandre Cherix.


Produit délicat à manipuler
L’incidence sur l’organisation de la production de l’entreprise reste minime. « Nous ne faisons pas de conditionnement dans nos locaux et faisons appel à des transporteurs spécialisés pour livrer les fûts de solutions (par 25 kg), notamment dans les pharmacies en Valais, Vaud et Fribourg ». Le délai de réalisation dépend de la disponibilité de l’éthanol. « Pour l’heure, nous n’avons pas de problèmes d’approvisionnement en alcool, mais simplement des délais légèrement plus longs ». Pour rappel, l’éthanol est un produit délicat et dangereux à manipuler, en raison de sa volatilité et de son caractère inflammable. Cela nécessite donc des précautions particulières pour la fabrication, le transport, le stockage et le conditionnement.

Ces solutions hydroalcooliques sont vendues uniquement aux pharmacies, hôpitaux et sociétés. Aucune vente n’est prévue pour les particuliers. Les pharmacies Benu sont les premiers partenaires d’ARVAL dans cette production et ont été livrées dès le début de cette semaine.


Impact sur les commandes à venir
Au-delà de cette production exceptionnelle, la crise du coronavirus a bien entendu une répercussion sur le fonctionnement au quotidien de la PME. « Nous appliquons les normes de l’OFSP et nous avons ajusté notre mode opérationnel. Nous utilisons beaucoup d’alcool dans notre métier, surtout pour la désinfection des mains et des appareils ou machines », note Alexandre Cherix.

Pour l’instant, au niveau des commandes, ARVAL recense quelques clients impactés par les manifestations puis le Covid-19 à Hong-kong. Ces derniers ont demandé de retarder leurs commandes de quelques semaines. « Nos partenaires ont recommencé à livrer de nombreuses palettes de cosmétiques sur l’Asie depuis une semaine ». Il semble donc que le business repart tout doucement. « Mais il est certain que l’arrêt de presque deux mois sur la Chine et l’Asie en général va se ressentir pour nos clients », selon le directeur d’ARVAL.
 

De nouvelles gammes de cosmétiques à venir
La priorité numéro un à court terme est de protéger les employés et l’entreprise. Mais Alexandre Cherix anticipe déjà la suite, avec des projets en préparation. « Nous développons des produits cosmétiques de qualité supérieure. Nous venons d'ailleurs de finir de développer quatre nouvelles lignes pour notre catalogue : Cellular Air - Flower Gemstone - Micro’Beauty et Global 360. Toutes ces gammes sont à la pointe des nouvelles technologies et répondent aux attentes et besoins des consommateurs ».

 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Réservation de salles