Home

Zurück 18.06.2019

La pensée créative, une force indispensable pour activer l’innovation

La créativité dans les PME est un outil indispensable pour activer le processus d’innovation. En mettant en place quelques règles et surtout en autorisant aux collaborateurs du temps pour de la créativité, il est possible d’aboutir à de nouvelles idées ou de nouveaux débouchés commerciaux. C’est la conviction de Cristina Riesen, coach de start-up et ancienne responsable marketing d’Evernote. Elle était l’oratrice de la dernière conférence InnoVibes, organisée par la Fondation The Ark.

La créativité ne s’apparente pas à du bricolage et il est faux de penser que seules certaines personnes ont le don de la créativité. « Nous avons toutes et tous de la créativité en nous. Mais dans la vie de tous les jours, celle-ci est souvent mise en veille. En étant conscient que la créativité peut être activée sur demande, on arrive plus facilement à se mettre dans un état créatif », note Cristina Riesen, qui cite l’exemple de GE Healthcare.


Cette entreprise a développé un appareil pour effectuer des IRM dans les hôpitaux. Partant d’un outil froid et peu adapté aux enfants, son inventeur l’a décorée et aménagée, pour en faire une « Ile aux pirates ». Cela a permis de rassurer les enfants et de raconter une histoire en amont. « Cet exemple montre à quel point la créativité est un atout : c’est une force indispensable pour activer l’innovation. Elle ouvre la voie à des produits qui vont au-delà des attentes ».

 

Prendre le temps pour de nouvelles idées
Le monde change très vite et les entreprises doivent se transformer. La pensée créative aide à résoudre des problèmes et évite de donner tout de suite une solution. « Si l’on se prend un peu de temps, il y a d’autres idées qui vont apparaître ». La pensée créative est ainsi très utile dans les phases d’inspiration, d’idéation (nouvelles idées) et d’itération (expérimentation de plusieurs idées).


La créativité facilite la divergence, avant de converger vers des solutions concrètes. Concrètement, elle permet par exemple de rendre les bureaux plus interactifs, de mettre en place de nouveaux partenariats ou de créer un site web attractif.

 

Avoir le courage de remettre en question les choses établies
Il est important de viser le changement révolutionnaire, en visant de nouveaux publics-cibles et de  nouvelles offres. « Il faut se permettre d’imaginer des solutions autres que celle issues du travail de tous les jours ». Pour y parvenir, du temps doit être réservé dans sa journée de travail. « Il s’agit d’une décision stratégique d’entreprise, puisqu’il faut avoir le courage de remettre en question des choses qui sont bien établies».

Afin de stimuler au mieux le processus de créativité dans une PME, Cristina Riesen propose de fixer quelques règles simples, qui sont :  

  1. S’abstenir de juger : c’est valable pour nous-mêmes et pour les autres. « Le non-jugement est ce qui libère le pouvoir créatif ».
  2. Encourager les idées excentriques : c’est là où souvent tout se joue.
  3. Rebondir sur les idées des autres (au lieu de contredire) : il s’agit d’un processus assez magique, qui permet de construire une idée sur celle des autres.
  4. Ne pas oublier la base de réflexion, le pourquoi du processus créatif.
  5. Installer un climat de respect : il faut donner la possibilité à chacun de s’exprimer. « Dans les entreprises, nous ne donnons pas suffisamment la parole à tous les employés ».
  6. Privilégier le visuel : le dessin et les croquis aident à retenir les idées et à faire une radiographie de la problématique.
  7. Viser la quantité : prendre toutes les idées possibles d’abord, avant l’analyse.

Avant de se lancer dans une phase de créativité, il s’agit également de mette en place les bonnes conditions-cadres.
Voici quelques idées :  

  1. Etablir un quartier général de la créativité : c’est un endroit spécifique dans l’entreprise, ou chaque jour il est possible de faire des activités et avoir des visualisations (tableaux, post-it…)
  2. Autoriser le temps pour le travail créatif : c’est très important, car les gens ont besoin de permission. Le directeur de l’entreprise doit être un modèle et donner la permission, selon Cristina Riesen.
  3. Rester motivé : la créativité est un investissement personnel de longue durée. Ce n’est pas évident au début, mais ensuite c’est magique. Cela permet d’améliorer les produits.
  4. Rester inspiré : il ne faut pas hésiter à consacrer du temps à la lecture, afin de voir comment les autres font.

« La créativité est contagieuse, transmettez-la », a conclu Cristina Riesen.

 

Découvrez ci-dessous une petite interview de cette dernière ainsi que quelques images de cette rencontre:

 

 

 

 

La présentation de Cristina Riesen peut être téléchargée sur le site des conférences InnoVibes, organisées par la Fondation The Ark.

 

Prochaine conférence le 20 septembre 2019 au PhytoArk de Conthey. Votez pour vos thématiques et orateurs préférés sur www.innovibes.ch

 

 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark